afficher les traductions : English

De bons résultats en reliant les gens à travers la Méditerranée

La réunion de Vienne a atteint ses objectifs

5 Unités Euromed Jeunesse (UEMJ) : Jordanie, Palestine, Israël, Tunisie et Egypte avec leurs représentants, étaient présentes la semaine dernière à Vienne à la première réunion depuis 3 ans, qui a rassemblé les UEMJ et les chargés de mission des Agences Nationales du programme Jeunesse en action. Cela a été l’occasion non seulement de lier les deux programmes mais également de soutenir les UEMJ en les connectant aux agences nationales (AN), et aussi de prendre du temps avec les Unités afin d’échanger sur la situation actuelle et de renforcer la coopération pour les rendre plus efficaces.

Tous les participants et les organisateurs de la réunion du personnel du programme Jeunesse en Action ont été impressionnés par le travail accompli par les Unités et par la manière inspirée avec laquelle ils se sont présentés. Des liens ont été créés et beaucoup de discussions ont été menées.

« Il était important d’apprendre à connaître davantage le programme Euromed Jeunesse, puisqu’il est considéré comme un programme jumeau de Jeunesse en action mais avec des différences dans sa mise en œuvre », a déclaré un chargé de mission d’une Agence nationale. La satisfaction d’une réunion en face-à-face va sûrement faciliter la coopération. Certaines agences nationales ont exprimé leur volonté de coopérer sur certains événements proposés par les unités comme un séminaire de formation pour jeunes dirigeants sur l’engagement économique des jeunes en Jordanie, une visite d’étude sur l’animation de jeunesse en Tunisie ou un stage de formation sur l’écologie en Tunisie. D’autres s’engagent à diffuser des informations sur des ONG de jeunesse, potentielles partenaires, qui ont été promues par des unités comme Israël.
La plupart d’entre eux étaient curieux de savoir dans quelle mesure le programme a été influencé par la révolution en Egypte et les élections à venir. Certaines agences nationales ont également évoqué leur coopération passée avec certains des pays voisins européens du Sud (par exemple avec la Palestine). Un problème commun identifié a été la reconnaissance du volontariat dans la région et dans les pays de l’UE. Cette question a conduit à une proposition d’organiser un séminaire sur le volontariat qui pourrait être organisé conjointement entre agences nationales et les Unités Euromed Jeunesse et hébergé dans le Sud.

Le sentiment général était la responsabilité commune d’appartenance à un cadre large : la difficulté de se battre pour la reconnaissance de l’éducation non formelle et cela a été perçu comme une stimulation pour les unités Euromed à coopérer avec elles et à améliorer leur travail à niveau national.

Les unités qui étaient là ont contribué amplement et ont échangé beaucoup entre elles, quels que soient leurs différents niveaux de réalisation ou situation géopolitique. La réunion de Vienne et la formation ont contribué à un sentiment plus profond de responsabilité envers le programme et sa mise en œuvre et ont encouragé la coopération entre toutes les parties prenantes, tout en améliorant les systèmes de communication.

Ils ont pu échanger sur leurs problèmes et défis respectifs et réaliser que certaines réponses se trouvent dans d’autres unités, s’ils commencent à coopérer d’une façon plus systémique. Cette session de formation a également été utilisée comme un moment pour dessiner un état des lieux sur chaque unité, en leur posant des questions très concrètes sur leurs appels à propositions, le nombre de projets, l’état d’estimation du programme, l’utilisation du site. La session a été conclue avec un projet de planification commune combinant des stratégies nationales et régionales à partir de Novembre 2011 jusqu’à la fin du programme.

 
Dans la même rubrique
 
fontsizeup fontsizedown Imprimer flux RSS
Follow us on twitter

Programme Euro-Med Jeunesse

Ce programme est financé par l'Union européenne